Capsulite Rétractile

capsulite

Depuis quelques temps, mon épaule ne lève plus. Je ressens comme si mon épaule est gelée et cela me fait souffrir incroyablement. Ça ne m’est jamais arrivé auparavant. Je n’arrive plus à dormir sur le côté de mon bras atteint. Mon médecin m’a diagnostiqué: Capsulite rétractile de l’épaule.

Qu’est-ce qu’une capsulite de l’épaule?

Comme le mot le dit, c’est une inflammation de la capsule. La capsulite se présente comme une raideur de l’épaule ainsi que de douleur graduelle ou instantanée. Nous voyons souvent cette pathologie chez les gens de 40 ans et plus et surtout, chez les femmes.

Quelles sont les causes possible d’une capsulite rétractile?

Dans la littérature, on dit que 25% des cas diagnostiqués n’ont aucune cause associée. Toutefois, dans 50% des cas, la capsulite est développée suite à une fracture, un traumatisme des structures molles, une tendinite mal traitée ou encore, associée à une immobilisation prolongée du membre.

Que se passe-t-il en cas de capsulite rétractile lié à la physiothérapie?

La capsulite ou encore l'”épaule gelé” s’épaissit et crée comme une colle interne qui sont les adhérences, c’est pourquoi nous l’appelons rétractile. Ces adhérences créent cette tendance de l’épaule à se rétracter.

En cas de capsulite, nous avons deux phases principales qui se chevauchent et s’alternent durant la réhabilitation, la phase chaude et la phase froide.

La phase Chaude : C’est la première phase qui dure environ 2-3 semaines. C’est le moment où nos traitements sont plus conservateurs, ce qui veut dire que nous effectuons des mobilisations sans augmentation des douleurs ainsi que des traitements antalgiques. C’est la phase où l’épaule est très en douleur, même au repos. Donc, nous effectuons surtout la gestion de la douleur par des techniques de massage, relâchement musculaire, ultrason. Dans notre cas, chez Physio-Masso MP, nous avons aussi le traitement au LASER qui diminue considérablement la douleur et permet aussi d’aider à la guérison des tissus.

La phase Froide : C’est le moment où l’inflammation est à son plus bas et que le travail d’équipe commence. C’est le moment où on peut travailler la mobilité à son maximum et utiliser des techniques de décollement. Donc, nous travaillons en thérapie manuelle, en mobilité gléno-humérale, en tonifiant les muscles, en restaurant le rythme scapulo-huméral ainsi qu’en donnant des exercices à compléter à la maison.

Les signes cliniques à repérer sont la modification du rythme scapulo-huméral, raideur et diminute de mobilité dans les mouvements d’Abduction, flexion humérale ainsi que rotation externe. De plus, les mouvements combinés de MDD et MDN sont aussi affectés. N’oublions pas non plus les adhérences créés au niveau de la longue portion du biceps.

En bref, le traitement d’une capsulite rétractile consiste à…

En cas de capsulite, je conseille automatiquement sans attendre une Arthrographie Distensive qui permettra d’aider à nourrir l’Articulation, défaire les adhérences internes ainsi que de mettre de la cortisone afin d’aider à diminuer l’inflammation.

En physiothérapie, nous travaillons à décoller la capsule, redonner de la micro et macro mobilité à l’articulation de l’épaule ainsi que diminuer l’inflammation. Lorsque ces points sont récupérés, il est recommandé de travailler la force musculaire de l’épaule ainsi que de travailler globalement pour retrouver une fonction maximale dans les activités du patient.

Pour toutes questions, contactez-nous 450-569-4774.